ivan jimenez

 

IVAN-13

 

ivaanjimenez@gmail.com [deux « a »]

Après une maîtrise en français (Universidad Nacional de Colombia) et un doctorat en littérature de l’Amérique latine (Université Paris 8), Ivan Jimenez poursuit sa formation avec une licence et un master en danse (Université Paris 8). Il commence ses activités dans les arts du spectacle avec la mise scène des trois monologues des Cérémonies pour comédiens désespérés/Ceremonias para actores desesperados, du Cubain Abilio Estévez – Santa Cecilia (2012), Le nain dans la bouteille/El enano en la botella (2014) et Freddie (2015) –, projet qu’il développe en collaboration avec le Département d’Histoire et Théorie des Arts de l’École Normale Supérieure-Ulm.

Membre de l’Association Movidanza et de l’aCD (association des chercheurs en danse), il étudie principalement la dimension politique des gestes, les rapports entre le passé et le “contemporain”, et certaines problématiques concernant la pédagogie et l’histoire transculturelle de la danse (en Europe et en Amérique latine). Dans ses travaux, il a approché les œuvres chorégraphiques d’Anne Teresa De Keersmaeker, Sylvain Groud, Russell Maliphant et de la compagnie colombienne el Cuerpo de Indias (le Corps des Indes). À présent, il collabore dans l’organisation du Festival “Atomes pour la paix… une danse en Colombie/Átomos por la paz… una danza en Colombia” (3-7 octobre 2016, à Bogotá) et il travaille dans la traduction en espagnol de De la création chorégraphique (2001) du philosophe Michel Bernard.

Ivan Jimenez est enseignant-chercheur (MCF) en didactique de l’espagnol et des langues-cultures à l’Université Paris-Est Créteil (ESPE de l’Académie de Créteil), institution au sein de laquelle il développe des recherches sur les liens entre pratiques artistiques, pratiques pédagogiques et pratiques langagières.